• Léa

Road trip au Costa Rica - Itinéraire & conseils

Notes (Mars 2022) - Nous n'avions pas d'enfant lors de ce voyage en 2017 ! Il est probable qu'avec des enfants, le voyage soit à adapter pour moins de trajet par exemple.

La plupart des infos données sont toujours valables ! Je vous ajoute des petites notes en + en italique (et désolée pour la qualité des photos qui datent un peu !).


Hé toi ! Oui, toi qui brûle d’envie de visiter le Costa Rica : saches que contrairement à tout ce qui est dit ailleurs, il est POSSIBLE de visiter ce petit pays quasiment de part et d’autre en deux semaines, et oui.


Nous n’avions que peu de temps et l’envie d’en voir un maximum, nous avons souvent lu que ce ne serait pas vraiment des vacances, que nous serions fatiguées et que nous ne profiterions pas assez, rien de tout cela n’est arrivé, au contraire….


🌿 Pourquoi visiter le Costa Rica ?

- Pour découvrir un pays extrêmement préservé,

- Pour contempler une nature extraordinaire,

- Pour rencontrer des animaux sauvages d'une diversité incroyable, et libres !

- Pour se faire à la slow life locale qui est résumée sous le diction PURA VIDA, un vrai style de vie et de pensée....


🏝️ Comment est-ce que l’on a préparé ce voyage ?

En cherchant nos billets d’avion sur le site que l’on utilise pour chacun de nos voyages : Skyscanner.

  • Nous avons lu énormément de blogs de voyageurs ayant découvert le pays hors des sentiers battus, bref le style de voyage que l’on recherchait, pour commencer à bâtir notre itinéraire.

  • En parallèle, je crée toujours une carte personnelle sur Google Maps, dans laquelle j’enregistre toutes les bonnes adresses que je trouve, les logements que je réserve, les points d’interêt … ce qui nous aide aussi à tracer l’itinéraire.

  • Je lis aussi des guides papier, mes préférés sont les Petits Futés ou les Lonely Planet (pas fan du Routard de mon côté que je trouve un peu vieillot).

🌈 Est-ce une destination LGBT friendly ?

Etre LGBT n'est pas illégal au Costa Rica, et ce pays est même le premier à avoir légalisé le mariage pour tous et toutes en Amérique centrale (depuis 2020). Nous n'avons été confrontées à aucun souci de cet ordre durant notre voyage.


📌 Itinéraire

Voici donc l’itinéraire que nous avons suivi (et mis longtemps à tracer !) et les principaux points d’intérêt :

  • Date du trip – Avril 2017

  • Durée – 15 jours

  • Saison – Fin de la saison sèche / début de la saison pluvieuse

  • Distance parcourue – 1600 km


Jour 1

Arrivée dans la nuit à l’aéroport de San José / Première nuit à Alajuela en Airbnb


Jour 2

Livraison du 4×4 dans notre Airbnb, départ initialement prévu pour le Volcan Poas (mais celui-ci était en éruption) alors cap sur la ville de La Fortuna. Visite des ponts suspendus dans la jungle à Mistico Arenal. Nuit à La Fortuna à l’Arenal Hostel Ressort.


→ Environ 2h30 de route


Jour 3

Visite de La Fortuna Waterfall (sublime cascade de 70 mètres), visite de la Reserva Privada El Silencio pour être au plus près du volcan Arenal (petite randonnée sur la coulée de lave de 1968). Soirée au Tabacon Resort pour un moment inoubliable dans les sources d’eau chaude descendant du volcan à travers la jungle (c’est un peu cher mais ça vaut vraiment le coup, et le repas est inclus). Nuit à La Fortuna à l’Arenal Hostel Ressort.



Jour 4

Départ de La Fortuna, direction le Rio Celeste pour une randonnée à travers la jungle, à la découverte de ses petits (ou gros) habitants, insectes, serpents, singes… pour arriver au point culminant : la cascade d’eau turquoise et ses petites piscines naturelles… Nuit et dîner à Canas à l’hôtel Hacienda Pacifica.


L'eau est réellement de cette couleur là ! C'est incroyable !


→ Environ 2h00 de route


Jour 5

Départ de Canas, direction Tamarindo pour un bref stop et une pause déjeuner au Falafel Bar (super bon). Cap sur Samara, avec plusieurs stops sur la route pour apprécier les paysages, notamment à Nosara. Nuit à Samara à l’Hotel Belvedere.


Tamarindo, c'est sympa mais cette ville assez américanisée ne nous a pas fait forte impression ! Le point positif, c'est que c'est commerçant et animé.


→ Environ 2h00 de route de Canas à Tamarindo puis 1h45 jusqu’à Samara


Jour 6

Excursion de 3 heures à cheval à travers la jungle avec Horse Jungle (avec notre super guide française) pour atteindre une plage de rêve, moment magique. Puis découverte des alentours et baignade à Playa Carillo. Nuit à Samara à l’hôtel Belvedere.


Ce moment à cheval fait parti de nos plus beaux souvenirs... nous n'étions que toutes les deux avec la guide, c'était un moment hors du temps.


Jour 7

Traversée de toute la péninsule depuis Samara jusqu’à Montezuma. Plusieurs stops sur le trajet pour regarder les animaux que nous croisons mais également les plages de rêve : Playa Islita, Playa San Miguel, Playa Coyotte, Playa Hermosa (notre préférée, d’ailleurs je vous recommande le restaurant Couleur Café, tenu par des français, où l’on mange vraiment bien, nous nous sommes rarement autant régalées avec des choses pourtant simples ! Et petit plus, ils ont du pain sans gluten, et pour une intolérante comme moi, c’est le paradis !), Santa Teresa pour enfin arriver à destination. Nuit à Montezuma en Airbnb.


On nous avait dit que ce trajet, selon la saison, pouvait prendre le double du temps, ou que la route pourrait être inondée par endroits donc impraticable : renseignez-vous avant de vous lancer !


→ Environ 3h30 de route


Jour 8

Excursion à Isla Tortuga (dont nous aurions pu nous passer, ce n’était pas exceptionnel, voire pas très agréable : foule de touristes américains, aucun animal marin durant le trajet, île banale où vous êtes parqués sur une plage même pas jolie, seul le repas est sympa). Le soir, nous avons dîné dans un soda typique Las Palmeras (mais tout de même n°1 sur TripAdvisor !), c’était délicieux ! Nuit à Montezuma en Airbnb.


Jour 9

Traversée du pays de la côte Pacifique à la côte Caraïbes (longue journée…!). Nuit à Puerto Viejo de Talamanca en Airbnb.


Ce jour-là, nous nous sommes arrêtées en voiture en plein milieu de la jungle car nous sommes tombées au bord d'une rivière sur... d'énormes crocodiles !!


→ Environ 1h00 de route de Montezuma à Paquera. De Paquera à Puntarenas : traversée en ferry pendant 1h30. De Puntarenas à Puerto Viejo : 5h00 de route.

Attention, arrivez bien bien en avance pour le ferry, car c'est premier arrivé, premier servit et le ferry affiche souvent complet.


Jour 10

Promenade à Puerto Viejo, et sur les plages alentours. Pour le petit déjeuner ou le déjeuner, allez faire un tour dans le petit resto Port Vell, super frais, sain et bon. Tour privé en français au Jaguar Rescue Center pour une après-midi hors du commun en compagnie d’adorables rescapés en voie de guérison… Nous dinons dans un très joli restaurant tendance, Koki Beach, mention spéciale pour leurs cocktails et pour l’excellent repas. Nuit à Puerto Viejo en Airbnb.


Petit point sur le refuge, qui a été une expérience très marquante pour nous :

Il s’agit d’une réelle fondation qui récupère les animaux sauvages victimes d’accidents de la route, d’abandon, de maltraitance…

Les bénévoles du centre consacrent toute leur énergie à remettre sur pied ces petits animaux peu chanceux afin de leur offrir la vie qu’ils méritent.


Par exemple, à notre arrivée dans le centre, nous croisons tout de suite Tami, un petit fourmilier adorable, et je vois rapidement qu’un bénévole observe chacun de ses déplacements. Plus tard, Kenza, une bénévole française, nous expliquera que Tami a été percuté par une voiture, et que depuis il est un peu diminué et se met en danger régulièrement. Impossible pour le centre de le relâcher dans la nature, et le garder dans une cage est tout simplement inenvisageable pour eux. Alors chaque jour un bénévole lui est spécialement attribué, et doit le suivre toute la journée, partout où qu’il aille, dans le centre ou aux alentours, afin qu’il puisse vivre sa vie de petit fourmilier, sans risquer ses jours…


Un autre exemple du travail fantastique de ces bénévoles… Beaucoup de singes sont amenés au centre, qu’ils soient bébés ou plus vieux, victimes d’abandon, de maltraitance chez des particuliers ou d’électrocution à cause des lignes à haute tension. Une fois ces animaux en pleine santé, le désir du centre est de les réintégrer dans la nature. Pour cela, les bénévoles entrent tous les matins dans la grande cage des singes, ces derniers leur grimpent dessus, et tous ensemble sortent du centre, pour rejoindre plusieurs hectares de jungle appartenant à la fondation. Les soigneurs s’installent au sol sur des sortes de grandes nappes de picnic, et les singes grimpent aux arbres pour vivre leur vie. Par cette technique, des familles de singes sauvages les approchent, et au fur et à mesure des jours et des semaines, les adoptent dans leur clan ! Tant qu’ils n’ont pas trouvé de famille, les singes redescendent des arbres quand les soigneurs rentrent en fin de journée au centre, ils remontent sur leurs épaules et retournent dans leurs cages, en sécurité pour la nuit. Le jour où ils se sentent prêts, ils prennent leur envol et ne rentrent plus avec l'équipe. J'ai trouvé ça vraiment formidable...

Capucine & moi avons été admiratives de leur travail et de leur dévotion, nous avons pu satisfaire notre passion des animaux tout en contribuant à leur bien-être en payant notre visite. Nous savons que notre argent aidera à les soigner et à les réhabiliter mais jamais à en faire des animaux brisés.


Jour 11

Découverte du parc national de Cahuita (décors sublimes, nombreux animaux et aucun touriste !), randonnée de 3h30 heures. Nous dinons plus tard chez Lazlo, un pêcheur transylvanien (et oui!) qui tient un petit restaurant où il cuisine exclusivement sa pêche (si pas de prise, pas de resto !). Nous n’avons jamais mangé un thon aussi frais et bon, vous ne serez pas déçus ! Nuit à Puerto Viejo au Lanna Ban Hôtel (nous avons eu envie de nous faire un peu plaisir !).


Jour 12

Départ de Puerto Viejo, direction l’embarcadère de La Pavona pour atteindre Tortuguero. Nous laissons la voiture sur un parking sécurisé, prenons seulement quelques affaires et embarquons. Après le trajet en barque dans la mangrove (assez fou !), nous atteignons enfin ce petit village du bout du monde. Nuit à Tortuguero au Cabinas Tortuguero.


→ Environ 3h30 de route puis 1h15 de bateau.


Jour 13

Excursion à bord d’un canoë électrique à travers les petits canaux de la mangrove avec notre adorable guide de chez Tortuguero Adventures (que nous aurons pour nous toutes seules, une fois de plus !). Caïmans, oiseaux divers et singes seront au rendez-vous… Puis visite à pied du Parc national de Tortuguero où nous découvrons Toucans, lézards, singes et papillons magnifiques. Je vous recommande le restaurant Budda Café donnant sur le fleuve, on y mange vraiment bien, mention spéciale à leur apéro Hummus + Mojito (une tuerie !). Nuit à Tortuguero au Cabinas Tortuguero.


Jour 14

Promenade dans le village puis départ en bateau pour retourner à La Pavona où le 4×4 nous attend… Nous prenons la route et optons pour un stop dans la capitale que nous n’avions pas encore vu, à San José (pas très utile, et pas très joli comparé aux merveilles dont regorge le Costa Rica). Nuit à Alajuela dans le même Airbnb qu’à l’arrivée.


→ 1h15 de bateau puis environ 2h30 de route


Jour 15

Départ pour l’aéroport et retour en France.

 

‼️ Infos importantes :

  • Au Costa Rica, on vit au rythme du soleil ! Le lever se fait aux alentours de 5h30, et la fin de journée se situe vers 17h00 à la tombée du soleil. Nous étions un peu inquiètes mais avons finalement naturellement adopté ce mode de vie et contre toute attente nous n’avons jamais été fatiguées, et jamais aussi reposées que pendant ce road trip ! Nos journées étaient pourtant longues et bien remplies.


  • Je ne l’ai pas précisé à chaque fois mais chaque jour nous nous promenions et visitions les villes où nous étions, et nous avions même le temps de faire des siestes et quelques boutiques.


  • Nous ne nous sommes pas beaucoup baignées malgré de nombreux stops sur les plages, car le temps n’était pas toujours au beau fixe, et les vagues étaient assez importantes. Mais pour ceux qui veulent surfer, c’est le top !


  • Concernant le temps justement, il faisait très chaud et humide, le ciel était rarement complètement bleu (mais c’est normal là bas) et nous avons essuyé quelques averses. Il faut savoir qu’au Costa Rica, il est IMPOSSIBLE de prédire la météo, même pour le jour-même ! Le temps change très vite et personne ne peut dire ce qui arrivera ensuite, oubliez donc votre petite app’ météo sur l’iPhone, ça ne sert a rien… Vivez au jour le jour et adoptez la pensée positive pour faire arriver le beau temps (c’est la spécialité de Léa !).


  • Cette période était tout de même la meilleure pour nous, car malgré le temps incertain (et vraiment pas mauvais dans l'ensemble), les touristes avaient complètement disparus ! Nous avons été réellement SEULES durant toutes nos excursions, avec le sentiment d’avoir la jungle, les animaux, les guides et le pays pour nous toutes seules, c’était magique…


  • Attention ! On peut difficilement imaginer les trajets au Costa Rica tant qu’on ne les a pas vécu… mais ce que je peux vous dire c’est que vous allez être surpris de ne voir quasiment AUCUNE route de béton une fois sortis des grandes villes… En effet, le Costa Rica, c’est des petites routes de terre au milieu de nul part… Donc si vous prévoyez de partir en saison des pluies, sachez que les temps de trajet que j’ai indiqué peuvent être plus longs car les cours d’eau deviennent plus importants et bloquent certaines routes. Renseignez-vous auprès des locaux avant de vous aventurer !


  • Le Costa Rica est un pays cher, il faut bien budgétiser son voyage avant le départ, sinon on peut vite avoir des surprises.


Infos pratiques :


🚘 LOCATION DE VOITURE – Nous sommes passées par Tout Costa Rica pour louer notre Suzuki Jimmy et cela nous a coûté 430$ pour 15 jours avec livraison et reprise du véhicule directement devant notre Airbnb aux horaires que nous avions choisis. Ils parlent tous français, ce qui est très pratique quand il s’agit de choses techniques.


🍽️ NOURRITURE – Le petit déjeuner local est le Gallo Pinto (un riz aux haricots rouges ou noirs), contre toute attente c’est super bon et ça calle pour la journée. Cela vous coûtera entre 4 et 6€ par personne selon l’endroit. Quant au plat local, c’est le Casado (un plat bien complet composé d’une viande ou de poisson, de riz blanc, de haricots, de crudités et de banane plantain frites), c’est également bon, copieux et efficace ! Ce plat vous coutera entre 5 et 8€ par personne, selon l’endroit également. Vous pourrez déguster ces deux spécialités dans les restaurants locaux appelés " Sodas" . N’oubliez pas : pour manger de manière économique, rien de tel que manger local ! Nous n'avons jamais été malades au Costa Rica.


💶 MONNAIE – Au Costa Rica, la monnaie est le Colon, mais le dollar est largement utilisé ! Mon conseil est de changer quelques euros en dollars en France, histoire d’avoir un peu d’argent pour votre arrivée en cas de problème. Ensuite prenez le reste de vos euros et changez les directement dans les banques du Costa Rica, c’est là que vous obtiendrez le meilleur taux. Sachez également que vous pouvez retirer de l’argent en colons ou en dollars dans les ATM que vous trouverez partout.


💤 LOGEMENT – Pensez à Airbnb ! Il disposent de nombreux hébergements dans tout le Costa Rica. C’est le meilleur moyen pour vous dégoter une belle cabane au milieu de la jungle.


👜 DANS VOS VALISES - Des vêtements légers pour tous les jours, mais aussi des vêtements pour les treks qui puissent supporter la pluie (legging, kway très léger), un sweat leger selon les saisons et les régions, des chaussures ouvertes, une bonne paire de baskets, de la crème solaire, de l'anti moustiques, chapeau ou casquette, lunettes de soleil ...


Pour conclure, ce voyage a clairement été le plus beau de notre vie, et je ne suis pas sûre qu'il puisse être un jour détrôné de nos coeurs par une autre destination... Nous avons hâte de pouvoir y retourner, et cette fois-ci... avec notre fille !


A très vite !


154 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout