• Léa

Voyager avec un enfant : astuces & conseils

Dernière mise à jour : 5 août

Premier voyage avec notre fille : 16 heures de route de Porto jusqu'à Cannes, elle avait 3 semaines... Voilà que le ton était donné sur son futur de voyageuse ! Depuis, elle comptabilise pas mal d'heures de vols, de bus, de vélo, de taxis, de bateau...

Je vous partage donc nos meilleurs conseils de voyage avec un enfant en bas âge.



💡EN AMONT

  • Anticiper : se faire des listes pour ne rien oublier et avoir l’esprit plus léger.

  • Lâcher prise : ce n’est tout de même pas un drame si l’on a oublié certaines choses, si le rythme est différent, si notre enfant mange plus de frites que d’ordinaire, si les siestes sont moins réglées… C’est aussi pour ça que les vacances sont faites !

  • Organiser, mais pas trop : si vous partez dans une destination que vous voulez explorer, tentez de faire une liste des choses à voir / à faire sans pour autant vous faire un programme au cordeau ! Difficile de toujours respecter un planning avec un bébé / bambin. Ainsi moins de frustration pour vous, et la possibilité de piocher dans votre liste le jour même pour faire votre programme.

  • S’alléger : s’il y a des choses que vous pouvez vous faire prêter sur place (ou louer) alors optez pour cette solution : moins on en a à porter, mieux on se porte !

  • Passer le relais : parfois il y a les vacances fantasmées (repos, calme, tranquillité, enfants de bonne humeur et adorables) et puis les vacances réelles (enfant qui tombe malade, qui fait une dent, qui est en pleine crise d’adolescence à trois ans etc.) Dans ces cas là, c’est ok d’aller en vacances là où vous aurez du relais : chez les grands parents, chez les tontons et tatas, avec des amis…


✈️ TRANSPORT


Pour les bébés : un moyen de portage !

Que ce soit dans l’avion ou ailleurs, je trouve qu’avoir un moyen de portage est un incontournable. Exemple concret : à la fin d'un vol, Liv s’endort. L’avion se pose, elle dort toujours, on sort de l’avion, pas possible de la mettre dans la poussette tout de suite… alors je la garde contre moi en portage et elle finit sa sieste tranquille, et moi j’ai les mains libres ! Parceque clairement, entre le bébé, les valises, les passeports… c’est la guerre d’avoir en plus les bras pris par ton bébé quipèse une tonne :)

Et si le bébé est un peu agité, hop en portage, et on marche dans l’allée de l'avion ou du train… (n'est-ce pas Capucine ?).

Pour en savoir plus sur le portage, c'est par ici.


De nouveaux jouets : le meilleur des conseils

Un conseil qui nous a énormément servi : prévoir des jouets et livres que notre fille ne connaissait pas. Comme c’était vraiment la nouveauté pour elle, ça la captivait d’autant plus longtemps pendant un long temps de transport. Mission accomplie !

Une fois qu'ils sont plus grands, les livres sont une super alternative et pour les vols longs courriers une petite tablette avec quelques films à regarder de manière morcelée peut grandement aider. Pour les parents qui préfèrent ne pas utiliser d'écran, pourquoi ne pas opter pour une conteuse ? Ici nous avons la Conteuse Merveilleuse de chez Joyeuse, elle est super !


Toujours avoir un maxi lange (même si ton enfant est grand !)

Les avions et autres moyens de transport, c’est un peu le chaud/froid constant, alors rien de mieux qu’un grand lange quiservira à plein de choses, y compris couvrir le bébé ou l'enfant quand la climatisation est trop forte, ou éponger un peu de vomi / de lait / de compote ... bref, le grand lange, c'est l'allié des parents.


Un moyen de succion : incontournable !

Pour les voyages en avion : point essentiel, se munir d’un boobs à téter, d’un biberon, d’une tétine, d'eau, de trucs àgrignoter bref de n’importe quoi qui se tète, se boit ou se mange et le proposer à son bébé / enfant en phase de décollage et d’atterrissage pour les aider à faire décompresser leurs petites oreilles. Ça a toujours super bien fonctionné pour nous.

Attention cependant, lorsque les petits sont enrhumés, ça peut être plus rude alors tentez de bien leur laver le nez enamont et de demander son avis à votre médecin en amont du voyage.


It's ok si ton bébé / enfant pleure !

Si, malgré toutes ces précautions, ton bébé / enfant a du mal à se calmer, pleure ou est agité, ne vous stressez pas pour les autres passagers. S’ils ne sont pas capables de supporter un enfant, c’est bien leur problème... La société est peu adaptée aux enfants (en tout cas la société française), c'est à nous de leur redonner leur juste place dans les lieux publics.


À savoir également :

  • Dans la plupart des aéroports, il existe une file prioritaire pour les familles au contrôle de sécurité, et évidemment, la possibilité d’embarquer en premier dans l’avion lorsque l’on a des enfants en bas âge, n’hésitez pas à demander si ça ne vous est pas proposé spontanément. Pour le coup, nous on fait souvent l'inverse : monter dans l'avion en dernier, ça permet aux enfants de se défouler au max avant de devoir rester un long moment assis.

  • Sachez aussi que lorsque l’on voyage avec un bébé, la plupart des compagnies autorisent le transport gratuit d'1 ou 2 articles de puériculture (par exemple une poussette + un lit bébé). Bien sûr, vérifiez toujours en amont que ce soit bien le cas.

  • Si vous avez une poussette Yoyo ou comme nous un Cybex compacte, vous pourrez même prendre la poussette avec vous en cabine, ce qui vous permettra de ne pas l’attendre en sortie de soute (prévenez le personnel naviguantlors de l'embarquement pour ne pas qu'ils vous la prennent, et dites que c'est une poussette taille cabine, ça passe sans souci).

  • Vous pouvez généralement prendre sans coût supplémentaire le sac à langer de votre bébé en cabine, et prendre de l’eau avec vous sans qu’elle ne vous soit retirée au contrôle de sécurité (pareil pour les compotes ou jus par exemple).

  • Sur les vols longs courriers, vous pouvez pré-réserver un landau pour votre bébé, un super moyen de le faire dormirpaisiblement.

  • Pour les trajets en avion, bateau ou train (bref les trajets où vous ne pouvez pas vous arrêter), prenez beaucoup plus de lait que nécessaire si vous biberonnez, et plus de couches / rechanges qu’habituellement : personne n’est à l’abris d’un gros retard et dans ce cas là, on est toujours très rassuré.e d’avoir de quoi tenir le coup !


Focus - Et les voyages en voiture ?

Quand Liv était tout bébé, les voyages en voiture c’était easy ! Elle dormait, se réveillait pour un biberon, se rendormait.. bref les doigts dans le nez !

Au bout de quelques mois de vie, ça a commencé à se corser, et nous n’avons plus tenté les longs trajets avec elle.

A ses 13 mois, nous avons été contraintes de rentrer en France en voiture, nous savions que la journée ce serait peine perdue (16h de route …) alors on s’est lancées dans un trajet de nuit. Nous sommes parties à son heure habituelle de coucher, et elle s’est endormie. Nous avons roulé, roulé, roulé toute la nuit, avons eu quelques micros réveils mais elle ne s’est réveillée pour de bon qu’au petit matin. Je l’ai ensuite occupé pendant le reste du trajet avec des comptines, des livres, quelques jeux, de quoi grignoter etc, et c’est passé.

Aujourd’hui à bientôt trois ans, nous avons d’autres possibilités avec un petit Disney ou une histoire racontée par une conteuse, et ça aide beaucoup.



🛌 HÉBERGEMENT


Grande question que l'hébergement lorsqu'on voyage avec des bébés ou des kids. Pour nous, le choix de notre lieu de villégiature dépend énormément de la destination, de l'âge de notre fille et du nombre de nuits sur place.

Je vous fais un rapide comparatif des possibilités :


LES HÔTELS

Les +

  • Pas de difficultés pour le check in, il n'y a pas à aller récupérer les clés quelque part, on peut souvent arriver tard et ne pas trouver porte close

  • Pas de ménage à faire en partant

  • Possibilité de prendre le petit déjeuner sur place mais aussi d’autres repas s’il y a un restaurant dans l’hôtel ou s’il y a un room service

  • Possibilité de trouver du matériel de puériculture selon les hôtels (par exemple dans le groupe Martinhal au Portugal, il y a absolument tout l’équipement nécessaire pour les bébés / enfants - je vous laisse en découvrir plus dans cet article).

Les -

  • Souvent pas de frigos / pas de quoi faire quelque chose de simple à manger dans la chambre (il faudra aller au resto, prendre à emporter ou manger au resto de l’hôtel ce qui peut ne pas être pratique et qui est économiquement l’option la plus chère)

D’un point de vue perso, l’hôtel est le type d’hébergement que l’on va privilégier pour des séjours courts (1 à 3 nuits par exemple) ou lorqu’on veut vraiment se faire plaisir et laisser la charge mentale à la maison au maximum ou alors lorsque nous sommes en road trip et qu’il faut s’arrêter une nuit par ci, une nuit par là (comme lors de notre trip en République Dominicaine par exemple).


LES AIRBNB ou autre logements en location

Les +

  • Un budget parfois plus abordable (mais attention, pas toujours selon les destinations !)

  • Possibilité de cuisiner

  • Avoir plus d’espace dans la plupart des cas

  • Possibilité de se rapprocher de la routine habituelle

Les -

  • Charge mentale plus lourde qu’à l’hôtel : penser à faire des courses pour le petit déjeuner ou quelques repas, penser à apporter du matériel de puériculture, penser à faire le ménage en partant…

  • Check in parfois moins simple qu’à l’hôtel

Les locations sont donc les types d’hébergement que l’on va privilégier pour les séjours longs, pour avoir un confort matériel, mais c’est une façon de voyager qui va plus se rapprocher de notre quotidien : faire des courses, faire à manger, ne pas avoir possibilité d’avoir des services en plus comme à l’hôtel etc. Ce sont des vacances qui généralement nous font moins “déconnecter” de notre quotidien.



Focus - les séjours all inclusive & de la charge mentale :

Avant d’être mères, nous ne comprenions absolument pas l’intérêt de partir en vacances dans un resort tout inclus. Nous étions pleine de préjugés sur ce type de voyages, et puis… nous avons eu notre fille ! Même si l’on reste fan des road trip et autres façons de voyager, je dois avouer qu’une semaine ou deux par an au Club Med : ce n’est pas de refus.


Je me rends de plus en plus compte que lorsqu’on est parent, la charge mentale est quelque chose que l’on se trimballe, même en vacances… Il est très difficile je trouve de déconnecter pleinement et de profiter autant de ces moments off dans l’année que lorsque nous étions sans enfant. Ça fait parti du lot de la parentalité et c’est ok, mais des solutions existent tout de même pour minimiser cet effet “cerveau qui bouillonne 24/24”.


Lors de mon séjour au Club Med au début de l’été 2022, je me suis rendue compte à quel point il pouvait être plaisant de ne pas avoir à penser aux courses, aux repas, aux activités, au planning, à la garde des enfants, à la santé (médecin sur place !), à la logistique etc. Et ce n’est pas parce que notre cerveau s’allège un peu que les enfants sont malheureux, au contraire !



🏝️ DESTINATIONS


On me demande souvent quelle destination est adéquate pour des enfants : toutes je pense ! Mais il faut seulement avoir des attentes réalistes entre la destination, ce que l’on veut y faire et l’âge de son enfant, pour éviter toute galère et frustration (de la part des parents comme des enfants).


Par exemple dans notre cas, depuis les deux ans de notre fille, on évite les destinations où l’intérêt principal est la randonnée, ou les longues ballades dans la nature - tout simplement parce qu’avant on la portait dans un moyen de portage sans souci (comme lors de notre mois à Madère par exemple), mais qu’aujourd’hui ce n’est plus possible, nous n’avons plus assez de forces pour la porter sur de longues distances. On met donc entre parenthèse notre soif de découverte à pied et de nature au profit d’autres types de voyages : city trip (comme ici à Séville) où notre fille a pu marcher et rester dans sa poussette pour ses siestes par exemple ou des destinations où l’on peut faire du vélo ou des destinations chill et repos où l’on ne bouge pas de trop.


Attention seulement aux fortes chaleurs ou au grand froid avec les bébés ou de tout petits enfants, c’est souvent rude pour eux, et plus difficile de profiter du moment.


Idées de destinations qui sont sur notre liste :

  • La Grèce : cool avec des enfants, beaux paysages, possibilité de faire un petit trip d’îles en îles, activités plutôt accessibles aux enfants : plage, bateau, piscine, petites ballades

  • Le Cambodge : découvrir Angkor à vélo, prendre le train, explorer, chiller…

  • L’Ile Maurice : en resort ! Pour pouvoir se reposer, admirer de superbes paysages mais aussi explorer (resort et découverte sont + compatibles qu’on ne le pense)

  • Le Portugal : en road trip du nord au sud, à la découverte des meilleurs spots et des hôtels les plus kids friendly !


🧳 A EMBARQUER DANS SA VALISE


Peu importe la destination :

  • Une trousse à pharmacie : paracétamol, ibuprofène, probiotiques en cas de diarhée, désinfectant, pansements, et tout les médicaments / soins naturels qui vous sont utiles au quotidien (mention spéciale pour nous aux séringues + serum physhiologique pour laver le nez de notre fille qui tombe souvent malade après un voyage en avion). Ne vous dites pas qu’au pire vous trouverez sur place ce dont vous avez besoin : si pic de fièvre en plein milieu de la nuit, vous serez happy de pouvoir donner tout de suite du Doliprane.

  • Le doudou / tétine en DEUX exemplaires : si vous perdez le précieux lors d’une ballade, là aussi vous vous sentirez si soulagé.e d’en avoir un autre dans la valise !

  • Un maxi lange peu importe l’âge de votre enfant (mais ça je vous l’ai déjà dit)

  • De quoi occuper votre enfant sans trop vous encombrer

  • Un moyen de portage et/ou une poussette et/ou une trotinette ou autre bolide (bref un truc relais autre que vos bras !)

  • Une petite veilleuse

En cas de road trip :

  • Le siège auto de votre enfant (transport gratuit sur la plupart des compagnies, en soute) : ce sera plus économique et probablement plus sécure que ceux proposés par les agences de location de véhicules

Si vous voyagez avec un bébé :

  • De quoi le faire dormir : par exemple quand Liv était toute petite, impossible de la faire dormir dans un lit parapluie, on voyageait donc avec un petit cocon dans lequel on la plaçait et qu’on mettait généralement au mileu de nous deux dans le lit, ou sur un canapé ou un lit pour les siestes (attention quand ils sont tout minus seulement !). Vous avez celui de chez Palpite par exemple qui est parfait et hyper pratique niveau format pour voyager, juste ici. D'ailleurs Palpite vous offre -10% jusqu'au 15 Août avec le code LEA10 sur tout leur shop.


  • Ce dont vous pouvez vous passer : une baignoire nomade pour le laver - s’il y a une baignoire dans votre hébergement, roulez une serviette que vous mettez au fond et optez pour un bain libre, s’il y a une douche, prenez votre bébé contre vous et douchez le à douce pression : en général ils adorent !


🏥 SANTÉ


Je dois dire que s’il y a bien un point noir aujourd’hui dans nos vacances que nous ne connaissions pas avant, c’est la santé. Un enfant, ça tombe vite malade et c’est je pense, le truc le plus anxiogène que j’ai connu lorsque ça arrive au bout du monde.


Pour notre long trip en République Dominicaine, j’avais assuré le coup en prenant une assurance santé pour nous trois, pour que l’on soit couvertes en cas de problème médical ou d’hospitalisation. Ça n’a pas loupé, Liv est tombée malade et les médicaments que nous avions avec nous n’étaient pas suffisants, son état nous inquiétait. Nous sommes donc allées dans un hopital privé sur place, et en sommes vite reparties… Nous avions clairement peur qu’elle ne soit encore plus malade en en sortant qu’en y entrant ! Nous avons vraiment vécu un grand moment de solitude à ce moment là (dois-je vous préciser que nous étions la veille de Noël ?).


Depuis, j’ai découvert qu’il existe des apps sur lesquelles on peut réserver une télé-consultation (remboursable) avec un pédiatre en France comme chez MedForMom, ou encore plus rapide Biloba sur laquelle on obtient une réponse à notre question en moins de 10 min par un médecin. Je dois dire que ça me rassure tellement d’avoir ces outils à dispo pour nos prochains déplacements …


Et vous, quelles sont vos astuces pour des voyages sereins ?

Si vous avez des questions, contactez-moi sur Instagram,


A très vite !

320 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout