• Léa

Une grossesse au Portugal

Dernière mise à jour : 5 oct. 2020

Vivre ma grossesse à l'étranger était une source d'angoisse pour moi... Pas de repères, barrière de la langue, méconnaissance du système de santé local, et puis finalement, dans la vie on a des surprises... Je vous raconte.


Quand nous nous sommes lancées dans la grande aventure de la PMA, l'une de mes craintes était de vivre une grossesse loin de la France, alors nous avons tout mis en place pour que cette période se vive le plus sereinement possible...


Le cadre hospitalier

Depuis notre arrivée à Porto, quand nous sommes malades, nous nous faisons soigner dans un hôpital privé (le CUF à Matosinhos) que nous trouvions très bien de part l'infrastructure, les médecins et la technologie de pointe dont ils font usage.

Mais évidemment, cela a un coût... Alors nous avons opté pour une assurance santé, certes pas donnée (environ 80€ / mois) mais qui couvre quasiment tout, et notamment la grossesse.


Je pouvais donc me faire suivre là-bas, par ma gynécologue favorite de la terre entière (oui je l'aime beaucoup...) sans payer quoi que ce soit ! C'était vraiment un luxe...


La bonne nouvelle & les premières inquiétudes

J'ai donc appris ma grossesse en Mars 2019, après 4 tests de grossesse et 2 prises de sang.

J'ai très vite le bas du ventre un peu gonflé et je suis souvent inquiète à cause de douleurs similaires à celles des règles... Je n'ai pas spécialement faim mais j'ai par contre toujours soif, ce qui n'est pas habituel pour moi.

Une nuit, des douleurs horribles me réveillent, complètement semblables aux fortes douleurs de règles dont j'ai l'habitude, et là j'ai vraiment très peur... Je regarde tout de suite si je ne perds pas de sang et heureusement non... Plus de peur que de mal, j'apprendrais plus tard que ce genre de douleur peut être lié à l'utérus qui se distend pour faire place à ce petit être en construction..


L'annonce à nos familles / 1er mois 

Nous devons aller en France durant quelques jours et à ce moment là je suis enceinte de 5 semaines, j'en profites pour voir ma gynéco française, elle nous confirme la grossesse par une échographie et nous avons la chance de voir une première image de notre bébé, qui à cette époque, ressemble à un petit grain de riz. Cela provoque en nous beaucoup de joie de voir que oui, quelque chose débute... Elle me confirme que le milieu médical au Portugal est très bon et que je n'ai rien à craindre pour ma grossesse.

Nos familles ne sont pas du tout au courant de notre projet, nous avons donc vécu notre parcours PMA en secret, alors maintenant que je suis enceinte, nous ne tenons plus, nous leur annonçons ma grossesse même s'il est encore bien tôt pour se réjouir totalement.

Blog PMA - Léa & Capucine

L'arrivée des nausées

A la 7ème semaine d'aménorrhée, les nausées débarquent, à mon plus grand désespoir... et je suis extrêmement fatiguée. J'ai beaucoup de mal à travailler, à l'époque, nous avions encore notre café, et à cause des nausées, faire à manger pour les clients devenait impossible. Nous avons donc fait un break et fermé le café, nous ouvrions seulement le weekend.


La 1ère "vraie" échographie / 2ème mois

A la 8ème semaine, 1er RDV de suivi de grossesse avec ma gynécolo