• Léa

PMA : découvrez les difficultés d'un parcours mais aussi ses moments heureux !

Dernière mise à jour : sept. 24

L'autre jour sur Instagram, une abonnée m'a demandé qu'elle était la plus grande difficulté rencontrée en parcours PMA. J'ai trouvé cette question très intéressante, et vous ai proposé de pouvoir toutes y répondre. Je vous ai également demandé quels ont été les beaux moments de vos parcours, car je suis persuadée qu'il y a beaucoup de leçons à tirer de ces témoignages ! Et les réponses ont été à la hauteur de mes espérances ... je vous laisse les découvrir et vous ajoute quelques réflexions personnelles.



Les difficultés d'un parcours PMA

  • Trouver un gynécologue complaisant en France

Effectivement, les gynécologues français ne sont pas tenus d'accepter de suivre un couple de femmes ou une femme en solo en parcours à l'étranger. Il faut donc se faire passer des noms, chercher, faire face à quelques écueils pour enfin trouver la perle rare.

Pour info, j'ai compilé les noms de plusieurs gynécologues complaisants en France, contactez-moi si besoin !


  • Gérer ses émotions sous hormones

Tous les parcours ne sont pas synonymes de prise d'hormones à haute dose. Pour les FIV, ça peut par contre être le cas et provoquer certains désagréments comme la difficulté de gestion des émotions (irritabilité, émotivité, etc...).


  • L'attente : du prochain cycle, du prochain essai puis du résultat

L'attente est un facteur clé de nos parcours, et elle est vécue très différemment d'une personne à une autre. Il faut beaucoup travailler sur soi lorsque, comme moi, on est très impatiente. Vous allez devoir attendre qu'une clinique vous rappelle, attendre pour avoir un rdv, attendre pour pouvoir faire vos examens, attendre qu'on vous recontacte, attendre des réponses, attendre dans les salles d'attente, attendre votre cycle, et surtout attendre les résultats durant 15 jours. Vous êtes quasi unanimes en me disant que ce dernier point est l'un des plus difficiles.


  • L'ascenseur émotionnel

Il peut être très difficile d'osciller sans cesse entre impatience, espoir, désillusion, joie intense, tristesse... Toutes ces émotions très fortes, mais qui ressenties les unes après les autres sur un court laps de temps peuvent devenir très usantes pour le corps et l'esprit.


  • L'aspect financier : le stress que tout s'arrête si les fonds sont insuffisants, et devoir se priver pour mettre de l'argent de côté pour la PMA

Effectivement, jusqu'à présent nous étions obligées de passer par l'étranger pour concevoir nos enfants et le stress financier est un vrai aspect de nos parcours. Fort heureusement la PMA s'ouvre maintenant en France pour les couples de femmes et femmes en solo, avec une prise en charge par la sécurité sociale.

Toutefois attention... les délais annoncés sont énormes, alors n'attendez pas après la France pour concevoir (surtout si vous avez + de 35 ans).


  • Ne pas savoir quand est-ce que ça va marcher

L'incertitude ... Il n'y a jamais rien de gagné d'avance en PMA. On peut avoir une santé de fer, une fertilité au top, le sperme d'un super donneur : ça peut ne pas fonctionner. Je pense que la procréation est le domaine de la médecine où les événements et les résultats sont les moins prévisibles. Et c'est normal... le début de la vie, c'est la magie qui opère, ça nous dépasse clairement ! Malheureusement, cette magie n'est pas toujours au rendez-vous.

Il faut donc entamer le parcours en ayant bien conscience de ce facteur.


  • Le manque d'humanité de certains médecins

Je n'y ai jamais été moi-même confrontée mais l'on m'a quelque fois rapporté que les médecins (surtout français) pouvaient être peu humains... Parfois aussi directement dans les cliniques de fertilité, mais c'est fort heureusement plus rare.

Mon conseil : si vous vous sentez mal avec un.e professionnel.le de santé : fuyez !


  • Devoir tout organiser à la dernière minute

PMA à l'étranger rhyme avec voyage improvisé !

Vous êtes nombreuses à me demander comment anticiper, ma réponse est toujours la même : vous ne pouvez pas. On ne sait qu'au dernier moment quand aura lieu l'insémination ou la ponction. Vous n'aurez donc que quelques jours pour vous organiser : absence au travail, moyen de transport, hébergement etc. C'est un aspect qui vous inquiète souvent énormément en amont, mais qui généralement finit par bien se passer sur le moment.


  • Les faux symptômes de grossesse liés à la prise d'hormones

Il est très courant d'être sous progestérone à la suite d'un protocole de PMA. Mais cette hormone a la fâcheuse tendance à créer beaucoup d'effets secondaires, ressemblant énormément à des symptômes de grossesse : seins tendus, nausées, fatigue, etc. Il est donc aisé de se dire qu'on est peut-être enceinte à la constatation de tous ces symptômes inhabituels ! Malheureusement ces symptômes ne sont pas toujours annonciateurs d'une grossesse...


  • Devoir lâcher prise et accepter de se laisser porter et de ne pas pouvoir tout contrôler

C'est une discussion que j'ai très souvent avec les personnes que j'aide dans leur parcours : le lâcher prise. Je suis très mauvaise dans ce domaine, mais par rapport à la PMA, j'ai très vite compris qu'il fallait que je me laisse porter. Il n'est pas possible de s'obstiner à vouloir contrôler l'incontrôlable ... On ne peut pas forcer son corps à avoir ses règles pour entamer un cycle (et vous verrez que même si vous êtes réglée comme un coucou, vous risquez d'avoir un retard de règle pour la première fois de votre vie !), on ne peut pas être sûre que ça va fonctionner, on ne peut pas planifier son voyage en amont, etc.

Laissez donc à la vie sa part de mystère et concentrez-vous sur les aspects sur lesquels vous avez la main : prendre soin de vous, de votre couple, suivre votre protocole, vous reposer ...


  • L'entourage parfois peu (ou mal) soutenant

Parfois, l'entourage peut être maladroit ... Il se peut qu'ils ne comprennent pas les difficultés par lesquelles vous passez, les émotions qui vous traversent, votre persévérance... Il faut donc réfléchir en amont et vous demander si vous souhaitez mettre au courant votre entourage proche, ou si vous préférez vivre ces moments seulement à deux (ou seule pour les femmes en solo).


  • Se relever après les échecs

Evidemment, c'est la plus grande difficulté à traverser... C'est tout un processus qui se met en route lors d'un échec, et vous vivez souvent plusieurs phases pour arriver jusqu'à l'acceptation et faire renaître l'espoir en vous. Ce n'est pas anodin, ça marque l'esprit et le corps, mais je vous promet que l'espoir et la persévérance valent le coup.

On est toutes ensemble là dedans, vous n'êtes pas seules.


  • Le Covid

Cette dernière difficulté n'existait pas avant et s'est naturellement ajoutée à cette longue liste... La situation sanitaire mondiale a rendu les protocoles de PMA bien incertains... Il faut aussi composer avec les tests PCR à réaliser en France, puis à l'étranger (avec le coût que ça engendre dans ce cas là), gérer le stress d'un test positif, décider de se faire vacciner ou pas sans réelles études sur les conséquences possibles sur la fertilité, et composer avec des avions moins nombreux qu'à l'ordinaire. Tout ça ajoute des contraintes à l'organisation de dernière minute...

Pour connaître les mesures sanitaires pour le Portugal, n'hésitez jamais à m'écrire, je fais des actualisations en temps réel.



Heureusement, il y a aussi beaucoup de positif dans un parcours PMA ! En voici quelques extraits...



Les aspects positifs d'un parcours PMA

  • Le soutien des proches

Et parfois, on peut aussi être très agréablement surprise de la réaction de son entourage ! Soutien, amour, aide, compréhension, écoute... Certains proches (ou moins proches) deviennent de réels piliers dans nos parcours.


  • Découvrir de nouvelles destinations : Porto, Barcelone, Bruxelles, ...

La PMA à l'étranger fait voyager, et parfois pour la toute première fois ! Il est donc aussi agréable de pouvoir découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture, quelques notions d'une langue étrangère, une gastronomie différente... Profitez-en !


  • Faire de belles rencontres

Notamment grâce à Instagram, il a été possible de créer un vrai réseau d'entraide et de soutien autour de la PMA ! Beaucoup de belles rencontres entre des personnes en parcours ou étant passées par là, et même de belles amitiés à la clé. Je peux en témoigner ... j'ai rencontré tant de belles âmes en vous aidant et certaines sont effectivement devenues des amies :)


  • Prendre conscience de sa force intérieure

Réussir à : se lancer dans l'inconnu, s'organiser, apprendre la résilience, s'exercer au lâcher prise, découvrir un nouveau monde, beaucoup apprendre, gérer ses émotions, trouver un équilibre en tant que couple dans une situation inhabituelle, se relever après un échec, ... Tout ces aspects sont de petites victoires qui vous feront prendre conscience de votre force intérieure et de ressources personnelles que vous ne soupçonniez même pas !


  • Un couple encore plus fort et encore plus d'amour

Vous avez été tellement nombreuses à m'évoquer cet aspect ! Pour la plupart d'entre vous, le parcours vous a encore plus soudées, vous a rendues encore plus amoureuses, plus fortes, plus solidaires... Tout ça se fait en équipe, et quelle fierté que de constater que malgré les difficultés, on peut en sortir grandit en tant que couple...


  • Des discussions profondes en couple, des réflexions poussées sur la vie et la place de l'enfant

Pour nous, couples de femmes et femmes célibataires, faire un enfant ne peut pas être un acte qui se produit sur un coup de tête. Il y a une vraie réflexion derrière tout ça, beaucoup de discussions, d'échanges, de projections, et c'est très précieux ! Ce sont aussi ces réflexions qui vous permettront d'entamer une maternité plus sereine.


  • Beaucoup de rires

Parfois, la PMA nous met dans de drôles de situations... et génère quelques éclats de rire ou même de gros fous rires ! Un médecin avec un accent terrible, un quiproquo, des blagues de mauvais goût...! Tout ça donne un peu de baume au coeur.


  • Être mieux informée sur le fonctionnement du corps, et donc mieux se connaître

On se rend souvent compte qu'on ne connait que très mal le fonctionnement de son corps, le processus exact de la reproduction et les termes qui vont avec, et que nous sommes peu à l'écoute de notre cycle. La PMA permet de rétablir tout ça, en vous plongeant au coeur de vous-même et en vous reconnectant à la puissance de votre corps.


  • Weekend forcés, loin de tout et dans une autre ville : allier l'utile à l'agréable et pouvoir prendre du temps en couple (ou pour soi)

Il arrive que, prises dans le tourbillon du quotidien, on ne prenne plus assez de temps pour son couple (ou pour soi-même). Grâce à la PMA, facile d'inverser la tendance en profitant de ces weekends improvisés à l'étranger :) Connectez-vous à l'autre (ou à vous même), partagez des moments insolites, nourrissez votre amour et votre amour propre... et créer vous de beaux souvenirs.


  • Sorties de territoire, vacances et restaurants lors des périodes de confinement !

Qui dit PMA à l'étranger dit autorisation de sortie du territoire même en plein confinement. C'est ainsi que beaucoup ont réussi à profiter de quelques jours de liberté dans un autre pays, et ont pu, en plus de tenter de concevoir un enfant, savourer un restaurant en terrasse, faire du tourisme et ... vivre tout simplement.


  • Constater l'ouverture d'esprit des collègues aidant lors des absences répétées

Quel bonheur de se laisser surprendre par une solidarité qu'on osait pas espérer... Il arrive que les collègues soient de vrais alliés de nos parcours, et nous aident énormément à gérer les absences imprévues.


  • Découvrir un test positif ...

Évidemment, le plus beau des moments, c'est celui où l'on comprend que la vie s'est installée en nous, et qu'on peut partager cette joie en amoureuses (et voir le sourire de sa partenaire à l'annonce du résultat) ou le vivre à fond en étant en solo, puis en famille !



Grâce à ces aspects agréables ou plus difficiles partagés par des dizaines de femmes, j'espère que vous aurez pris conscience que la PMA est à l'image de bien des choses dans la vie : ni noire ni blanche ! Mais teintée de multiples reflets, de hauts, de bas... Souvenez-vous que même dans une situation difficile, il est toujours possible de se raccrocher à quelque chose de positif et d'en tirer des enseignements.


Souvenez-vous aussi que l'ensemble de la démarche de PMA est quelque chose d'extrêmement positif : vous concevez votre famille, vous tentez d'accueillir la vie et de faire naître un petit être sur Terre. Quoi de plus beau et de positif ?

Gardez toujours ce but dans votre tête...


A très vite !



Retrouvez + d'infos au sujet de la PMA et de tous ses aspects dans mon Guide de la PMA pour les couples de femmes, que vous pouvez vous procurer sous format e-book (pdf) en cliquant ici ! Utilisez le code HAPPYPMA pour bénéficier d'un tarif avantageux.